Les indications

Attention : Si la bande son ne démarre pas automatiquement, appuyez sur la flèche verte en haut à droite !

 

Les indications de l’hypnose sont nombreuses, car quelle que soit la nature de votre problème ou de ce qui nuit à votre bien-être ou à vos performances, la composante émotionnelle est toujours importante voire majeure.

Les situations pouvant tirer bénéfice de l’hypnose sont donc très fréquentes, que l’hypnose soit employée seule ou associée à un autre type de thérapie.

Les demandes les plus courantes sont aujourd’hui de cesser de fumer et de mincir par l’hypnose. Viennent ensuite les demandes de traitement des autres addictions et troubles du comportement alimentaire, des phobies, des dépressions, des troubles de la sexualité, des douleurs chroniques.

Dans un autre registre, la demande d’optimisation des performances devient de plus en plus fréquente.

Enfin, apparaissent les demandes d’anesthésie par l’hypnose, pouvant être réalisées par des médecins anesthésiste formés à l’hypnosédation ou à l’hypnoanesthésie.

Pour obtenir plus de renseignement sur ces indications, il vous suffit de faire défiler cette page …….. avant de continuer sur le chapitre suivant, relatif au déroulement d’une séance d’hypnose.

 

**************************

 

CESSER DE FUMER PAR L’HYPNOSE

Liberté et sécurité sont les deux valeurs à l’origine des demandes de « cesser de fumer », « sevrage tabagique » ou « sevrage nicotinique » par l’hypnose, que ce soit en première intention ou après que toutes les autres techniques aient échoué.

En effet, d’une part le tabac est un piège et d’autre part nul n’est coupable d’y être tombé. …Et ce n’est en général qu’après plusieurs années d’intoxication progressive que l’on arrive un jour ou l’autre à la conclusion qu’il faudrait arrêter de fumer.

Mais entre temps la cigarette est devenue bien plus qu’une simple habitude, c’est désormais un refuge et un mode de vie, sous-tendus par des phénomènes inconscients, émotionnels, bien plus difficiles à vaincre que la seule « dépendance » à la nicotine.

Il devient alors, en apparence, très difficile de se sortir de ce piège car  l’on est devenu incapable d’imaginer sa vie sans cigarette. De plus, la nicotine est présentée comme engendrant une dépendance dont il est difficile et douloureux de se libérer et la prise de poids semble inévitable lors du sevrage.

Et pourtant ….

Pourtant, la nicotine n’est pas un besoin. La preuve en est simple : quand nous dormons, le manque de nicotine ne nous réveille pas,  comme le feraient la soif ou l’envie d’uriner. Ce n’est en fait qu’une impression de besoin, une envie secondaire à des processus inconscients, émotionnels.

Pour ce qui est de l’impression de « mode de vie », elle est secondaire à la création, par le cerveau du fumeur, de « circuits de fonctionnement automatique » ayant intégré l’habitude de la cigarette. Un nouveau mode de vie, sans tabac, entraînera lui aussi la création de nouveaux circuits de fonctionnement automatique qui se substitueront aux précédents.

Enfin, le besoin de compenser en mangeant n’est que la conséquence d’un sentiment de privation augmentant la frustration. Une technique de sevrage évitant la frustration permet donc d’éviter la compensation.

L’hypnose agit au niveau de la composante inconsciente ou « émotionnelle » qui est à l’origine de la sensation du besoin de fumer.

Elle est donc différente des autres méthodes de sevrage tabagique car elle agit plus en profondeur : Grâce à l’aide active du cerveau émotionnel, l’hypnose transforme en plaisir le fait de se libérer de la cigarette et de sa gestuelle, permettant ainsi un sevrage rapide, sans effort, sans stress et sans prise de poids.

Une seule séance d’hypnose est nécessaire pour permettre le sevrage et l’écoute régulière des CD fournis permettra que ce sevrage se fasse sans prise de poids et que son résultat soit pérenne.

L’hypnose pour cesser de fumer peut être réalisée en séance individuelle ou en séance de groupe. Le choix entre ces deux possibilités doit être motivé par vos préférences personnelles : Certains sont rassurés par le groupe, d’autres par une prise en charge individuelle.

Nos résultats sont identiques, à savoir plus de 80% de résultats positifs en une séance, et ces résultats sont encore améliorés par l’écoute des CD fournis lors de la séance.

 

**************************

 

MINCIR

Bien évidemment ce n’est pas par hasard que l’on mange trop, que l’on mange mal et que l’on grossit ….

C’est notre cerveau émotionnel qui nous pousse à des comportements alimentaires tels que boulimie sucrée, grignotage excessif voire véritables crises de « gavage ».

Les raisons possibles sont nombreuses et souvent difficiles à cerner, telles qu’inquiétude, anxiété, sensation d’injustice, de vide intérieur ou de manque affectif….

Les conséquences sont par contre bien connues : sensations d’apaisement puis de culpabilité et …prise de poids !

La volonté dont est capable notre cerveau conscient n’y peut pas grand-chose, car tant les raisons que les mécanismes aboutissant à ces comportements sont d’origine émotionnelle, ce qui les rend difficilement accessibles à la raison et à la volonté

Car le cerveau conscient et sa volonté n’ont pas les moyens d’affronter le cerceau émotionnel !

Inutile, dès lors, de s’étonner ou de culpabiliser de l’échec des régimes puisque le cerveau conscient n’a pas les moyens d’imposer très longtemps au cerveau émotionnel ce qui sera vécu comme une privation !

C’est donc au niveau du cerveau émotionnel qu’il faut agir par le biais de l’hypnose qui permettra de corriger les troubles émotionnels à l’origine du comportement alimentaire et de rompre les automatismes inconscients tels que « affection / sucré », « réussite / manger » ou « sécurité / poids ».

Il est donc possible de mincir sans privation …car l’hypnose agit différemment des autres méthodes, au niveau de cette composante émotionnelle qui est à l’origine de la sensation du besoin de manger.

L’amélioration durable de l’état émotionnel aura pour conséquence l’amélioration du comportement alimentaire, sans effort, sans stress et sans privation.

Il ne s’agit donc plus de « perdre » des kilos (que l’on finit toujours par retrouver un jour ou l’autre) mais de se faire le plaisir de se débarrasser durablement des kilos superflus pour aller vers un état dans lequel on se sent bien, en mangeant mieux parce que l’on va mieux.

Une seule séance d’hypnose est nécessaire mais l’écoute quotidienne, pendant un mois, des CD fournis est indispensable à l’obtention d’un résultat efficace et durable.

Cette hypnose peut être réalisée en séance individuelle ou en séance de groupe.

Le choix entre ces deux possibilités doit être motivé par vos préférences personnelles : Certains sont rassurés par le groupe, d’autres par une prise en charge individuelle.

 

**************************

 

LES AUTRES INDICATIONS DE L’HYPNOSE ……

Les autres indications de l’hypnose sont nombreuses, que l’hypnose soit utilisée seule ou associée à un autre type de thérapie.

La composante émotionnelle, accessible et modifiable par le biais de l’hypnose, est en effet souvent majeure dans nombre de pathologies : Addictions diverses, manque de confiance en soi, stress, anxiété, phobies, dépressions, névroses post-traumatiques, troubles du comportement, troubles du sommeil, troubles digestifs, cutanés ou de la sexualité, douleurs chroniques ….

Dans un autre registre, la demande d’optimisation des performances devient de plus en plus fréquente et ce quel que soit le type de performances.

 

**************************

 

L’HYPNOANESTHESIE

Que penser de ces techniques nouvelles que sont l’hypno-sédation et l’hypnoanesthésie et quelles sont leurs places ?

La douleur est une « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable et subjective liée à une lésion d’un tissu, potentielle ou réelle ».

La simple lecture de cette définition permet déjà de comprendre que la douleur n’est qu’une sensation psycho-socio-émotionnelle et que n’est douloureux que ce que l’on ressent comme tel, aussi incroyable que cela puisse paraître !

Nos ancêtres l’avaient d’ailleurs bien compris et les témoignages venant de peuplades dites primitives qui ont eu la sagesse de respecter ces traditions attestent de l’efficacité de ces techniques ancestrales ….

Bien entendu, la composante émotionnelle de la douleur est majeure et l’hypnose reprend aujourd’hui doucement sa place dans la prévention ou le traitement de la douleur, qu’elle soit aigue ou chronique.

L’hypnosédation a ouvert la voie, permettant une réduction significative des doses d’anesthésiants nécessaires à une intervention.

L’hypnoanesthésie, utilisant des techniques d’induction plus rapides et des suggestions plus directes, est apparue récemment. Rapide et puissante, elle est remarquablement efficace.

Les médecins anesthésistes pratiquant l’hypnoanesthésie ou l’hypnoanesthésie sont de plus en plus nombreux et c’est une bonne chose. Ces techniques permettent d’effectuer beaucoup d’actes diagnostiques ou chirurgicaux avec un haut niveau de sécurité et de confort pour le patient.